Sportivement vôtre !

Alain Benoit est définitivement différent, en ce sens qu’il va, quels que soient les obstacles posés sur son chemin, au terme du challenge qu’il s’est fixé. Sportif dans l’âme, il a ouvert sa première salle de musculation : le Svelty à Dijon en 1979. Un lieu déjà pensé pour les puristes de cette discipline. On était alors au début des années Schwarzenegger. Grâce à ce dernier, et à des films comme Conan le Barbare, le culturisme allait connaître son âge d’or. Alain pressent que ce mouvement va s’amplifier. De fait, il se déplace pour assister aux concours, rencontrer les compétiteurs, les écouter. Il apprend, imagine déjà l’avenir en fabriquant lui-même de toutes pièces, des machines d’entraînement qui n’existaient pas et les met dans des lieux dignes de ce nom. Le chemin est pentu. Il en bave ! Je n’avais dit-il « pas d’argent, pas de modèles existants, et peu de clients ! Autrement dit, c’était mourir ou créer le besoin.

J’ai choisi la seconde solution en inventant un marketing et une communication adaptés à ce nouveau métier ». Il fait donc sa révolution, propose de nouvelles prestations : cours collectifs, aérobic, sauna, matériels cardio, (vélo, rameur, tapis …) ainsi peu à peu, avec le concours d’une publicité bien ciblée, une salle en a amené une autre… Le train est lancé. En 1994, il se rend compte, comme nombre d’entrepreneurs, que la gestion du personnel est capitale. Il contourne habilement ce problème récurrent en proposant toutes ces activités en self-service. Amazonia est né. Un nom porteur de rêves, et un concept qui fait un tabac. Aujourd’hui, Monsieur tout le monde ou presque, peut s’entraîner sérieusement, tout en lisant ses mails, consulter internet, écouter la musique de son choix ou regarder la télé… Le plaisir est là, absolu, grâce à un matériel aussi sophistiqué que ludique. Le tout dans un environnement élégant, une ambiance conviviale, et bien entendu, le respect des normes en vigueur associé à une hygiène très stricte.

Enfin, tous les clubs sont ouverts de six heures à vingt trois heures, et ce sept jours sur sept. Après ce premier succès, notre homme enchaîne avec un autre projet qui est pour lui un retour aux sources : Gigagym. Des clubs destinés à un public très averti : athlètes, sportifs de hautniveau, mais aussi des passionnés qui veulent se dépasser en tutoyant leurs limites. Ils sont encadrés dans cette quête de l’excellence par un personnel hautement qualifié. Ici, ajoute Alain, « on est dans un autre monde où la concurrence n’a pas encore posé un pied ! ». En 2010, Alain lance Wideclub. Un résumé heureux d’Amazonia et de Gigagym qui vise une clientèle située dans les villes ou des secteurs de moyenne importance. Tout récemment, l’ouverture du premier Wideclub évolution à Pont de Pany (21), un club de sport miniature qui répond à une demande de club de sport en zone rurale. Et demain ? « Il sera encore différent, conclut-il dans un large sourire » . La forêt Amazonia n’a décidément pas fini de s’étendre.

Groupe Nextalis
Amazonia : 133 clubs – Chalon – La Loyère (71)
Gigagym : 21 clubs -Chalon
Chatenoy le Royal (71)
Wideclub : 6 clubs – Anse (69)
Wideclub évolution : 1 club – Pont Pany (21)
Téléphone : 03 85 49 52 29