By Saint-Georges !

Jean Paul Madaleno est un entrepreneur hors normes. Physique d’Errol Flynn, et mental d’acier pour ce jeune capitaine d’industrie qui a construit son succès dans deux univers proches mais différents : le vin et l’hôtellerie. Un parcours cousu main, commencé à l’école hôtelière Michel Servet à Lille, où il suit une formation complémentaire en sommellerie. Premiers pas vers un futur possible.

A la sortie, il fait deux belles rencontres : Ghislaine Arabian, cuisinière surdouée et femme médiatique, puis Jean Marie Cacheux, sommelier truculent, chef talentueux, ami fidèle… Un homme rare ! Le Nord aura été pour Jean Paul une étape décisive. « Il n’y a ni soleil, ni vignoble mais les gens sont positifs et ont une culture du vin très large. Avec eux, conclut-il on peut bousculer les frontières ». Après il rêve d’ailleurs et naturellement de la Bourgogne, riche de grands crus, d’un terroir aussi complexe que magique et de gens à l’unisson. La chance l’accompagne. A peine âgé de 20 ans, il est remarqué par Jean Crotet, alors chef doublement étoilé et propriétaire de l’hostellerie de Levernois, un des phares de la Bourgogne gourmande. Il en devient le sommelier. Les deux hommes s’apprécient à tel point qu’ils s’associent pour créer ensemble le Caveau de la Tour, une maison de négoce en vins qui va connaître au fil des années un succès fulgurant. Mais ceci est une autre histoire. Jean Paul va faire ses premières armes dans l’hôtellerie à Beaune. D’abord à l’hôtel de la Paix qu’il redresse, puis à l’Hôtel de Beaune, un petit écrin de luxe au coeur même de la ville. Il aurait pu en rester là, continuer un long flirt avec Beaune la glamour, mais c’est Chalon, l’industrielle qui l’attire.

Cette ville aux accents du midi est un carrefour artistique, culturel, et gourmand. Il y fait bon vivre mais il n’y a pas d’hôtels dignes de ce nom ou presque. Il va s’employer à en trouver un, puis l’acheter et le rénover. Enfin avec la complicité éclairée de Georges Blanc, il y crée une brasserie. L’hôtel Le Saint Georges est né. Dès l’ouverture, il rencontre le succès et sa brasserie Le Georges devient le Flore du tout Chalon. De son côté l’hôtel séduit aussi bien des touristes de passage qu’une clientèle d’affaires. Il a les moyens de ses ambitions : une architecture intérieure bien pensée, propre à une décoration épurée avec ci et là de la couleur, un mobilier design et pour signer le tout une galerie d’art éphémère. Enfin quarante neuf chambres conjuguent confort et haute technologie. L’hôte de passage est maintenant définitivement comblé avec un spa superbe associé à la marque Nuxe. Là, il peut oublier sa fatigue et retrouver un bien être intérieur. Le Saint Georges est une adresse aussi élégante que silencieuse, et Chalon vaut bien mieux qu’un détour.

Hôtel et Brasserie Le Saint Georges Spa Nuxe
32, avenue Jean Jaurès
71100 Chalon-sur-Saône
Tél. : 03 85 90 80 50 – Fax. : 03 85 90 80 55
réservation@le-saintgeorges.fr www.le-saintgeorges.fr