10 heures au Caveau

Le Caveau de Julien est un théâtre où l’on joue chaque jour une pièce différente, tant côté cour, que côté jardin. Dès l’ouverture, à neuf heures trente, la terrasse se met en place pour accueillir les premiers clients qui, curieusement, sont à cette heure précoce, des étrangers, amateurs de bons crus . Ils ont la sagesse de donner du temps au temps, pour faire une sélection pointue destinée à enrichir ou à compléter leur cave. Tout doucement, on arrive à onze heures, qui est, comme chacun le sait, l’heure sacrée de l’apéritif pour les locaux, mais aussi quelques gourmets en vadrouille, qui sont heureux de discuter de tout et le plus souvent de rien, histoire de partager un moment ensemble, avant de partir à la découverte ou à la conquête de quelques bonnes tables. Puis, entre midi et deux, c’est la parenthèse américaine. C’est le moment que choisissent nos amis d’outre-atlantique, pour déguster du vin au verre Vins qu’ils achèteront peut-être plus tard, après s’être perdus dans les vignes à vélo. Chaque chose en son temps ! De quatorze heures à seize heures, c’est le calme blanc. Puligny s’enfonce dans une douce torpeur, mais c’est, pour les initiés, et autres orfèvres du bien vivre, l’instant de grâce, car ils peuvent apprécier le charme de la terrasse qui s’offre à eux, comme une fille perdue. Un méli-mélo joyeux s’en suit, avant le grand retour des acheteurs qui souhaitent ne pas mourir idiots, et écoutent pour cela, avec la même attention que s’ils étaient à la messe, les conseils avisés de Julien et d’Emilien. Persuadés d’avoir touché le ciel, ils repartent les yeux chavirés et le coffre plein ! Pour Julien, mission remplie. La soirée commence, à dix huit heures, c’est le grand boum ! Il y a des rires, de la musique, de jolies filles, et autant de gars en partance. Les conversations fusent, le vin pétille, et l’ambiance est au flirt. Chez Julien, on ne tue pas le temps, on l’explore afin d’en profiter pleinement. Lui est à la manoeuvre avec Emilien, pour plaire et servir tout le monde. Le vin est le roi de la fête, avec en tête de merveilleux Puligny, suivis de près, par quelques Crémants et autres bulles… Qui vont emporter les uns et les autres jusqu’à l’heure du dîner. Il était temps, le rideau tombe à dix neuf heures pour une fermeture définitive à vingt heures. On s’embrasse, en se promettant déjà, de se revoir demain.

CAVEAU
DE PULIGNY-MONTRACHET
Julien WALLERAND
1, rue de Poiseul
21190 PULIGNY-MONTRACHET