L’oeil d’un roi – Henri d’Orleans, Comte de Paris

Henri d’Orléans, aujourd’hui Comte de Paris, duc de France, et actuel chef de la Maison Royale de France, est né en Belgique en 1933, frappé par une loi d’exil s’appliquant à tous les héritiers des Familles qui ont régné sur la France.

En 1948, par autorisation spéciale du président de la République, Vincent Auriol, le Prince est autorisé à poursuivre ses études à Bordeaux, où il se lie d’amitié avec, notamment, Jacques Chaban-Delmas. Engagé volontaire en 1957, il part pour l’Algérie. Décoré de la croix de la Valeur militaire, le Prince est appelé en 1959 au Secrétariat général de la Défense nationale par le général de Gaulle. Il est ensuite à la Légion étrangère durant cinq ans, en Corse (Bonifacio) et à Mers-el-Kébir. En 1975, le Prince fonde le « Centre d’étude et de recherches sur la France contemporaine » (CERFC). Accompagné de son épouse, Micaela, princesse de Joinville, le Prince n’hésite pas alors, dans la foulée de ses ancêtres, à sillonner la France pour rencontrer les Français dans leur environnement, leurs lieux de travail, leurs espoirs et, quelquefois, leur désespérance. En 1999, le « CERFC » devient « l’institut de la Maison royale de France. Aujourd’hui il a bien voulu répondre pour nous au questionnaire de Proust.

Le bonheur parfait selon vous ?
« Etre entouré d’amour ».

Où et à quel moment de votre vie avez-vous été le plus heureux ?
Au sommet du Mont Cervin après l’aube.

Votre dernier fou rire ?
Lorsque je commets une gaffe.

Et la dernière fois que vous avez pleuré ?
Au décès de mon père.

Le principal trait de votre caractère ?
Mes amis disent que c’est la générosité.

Et celui dont vous êtes le moins fier ?
La peur de l’Océan.

Votre occupation préférée ?
Peindre.

La qualité que vous préférez chez un homme ?
La droiture.

Et chez une femme ?
L’intelligence.

Votre plus grande peur ?
Nager en eau profonde.

Que possédez-vous de plus cher ?
La vie.

Qu’avez-vous réussi de mieux dans votre vie ?
Aimer.

La couleur que vous aimez ?
Le bleu.

La fleur que vous préférez ?
Le camélia.

Les prénoms que vous aimez ?
Micada, Marie, Jean.

Votre compositeur préféré ?
Monteverdi et Bach.

La chanson que vous sifflez sous la douche ?
Aucune sinon cela prend l’eau.

Vos auteurs favoris ?
Montaigne, Thomas Man, Charles d’Orléans, Unamuno, Hermann Hesse.

Votre livre de chevet, si vous en avez un ?
L’ancien et le nouveau Testament.

Vos peintres favoris ?
Les écoles chinoises et japonaises, Delacroix, Van Gogh, Turner.

Vos films cultes ?
Ivan le terrible de S.M. Eisenstein et La vérité si je mens.

Votre héros dans la vie réelle ?
Mère Térésa.

La figure historique à laquelle vous auriez aimé ressembler ?
Gandhi.

Votre boisson préférée ?
Un bon Bordeaux rouge.

Si vous deviez changer une chose dans votre apparence physique, que choisiriez-vous ?
Je me sens bien dans ma peau.

Le talent que vous voudriez avoir ?
Mieux jouer de la musique.

Votre plus grand regret ?
Le manque de temps.

Que détestez-vous par-dessus tout ?
L’hypocrisie et l’intolérance.

Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence ?
La naïveté et la paresse.

Votre devise ?
Garder le cap.

Comment aimeriez-vous mourir ?
Dans l’espérance.